• RDV LATINO

« ETUDIER L'AMERIQUE LATINE? C'EST POSSIBLE À ANGERS !"

L’Amérique Latine est un continent aux paysages, climats et cultures variés. Elle attire chaque année davantage de touristes avides d’exotisme, de nature, et d’authenticité. Cet engouement se manifeste également chez les étudiants. Témoignage de Caroline, rédactrice stagiaire pour RDV Latino.


Ce fut mon cas, lorsque j’ai repris mes études en 3eme année de Licence LEA Anglais-Espagnol. Je souhaitais me spécialiser sur le continent latino-américain. Par chance, la même année, j’apprenais que l’Ecole Supérieure de Tourisme et d'Hôtellerie de l'Université d'Angers (ESTHUA) créait une nouvelle option à la filière Tourisme de son Master : le Master Tourisme Monde Latino-américain. J’ai donc commencé la formation en septembre 2018.


ESTHUA, UFR études supérieures de tourisme et d'hôtellerie de l'université d'Angers


Le programme

Avant de se lancer dans ce cursus universitaire, il est bon d’avoir en tête que l’on doit étudier les enseignements théoriques qui forment le tronc commun avec les autres filières : GRH, Finances, Sociologie du tourisme… Mais la force de cette formation, c’est surtout la possibilité de se spécialiser à la fois sur le continent latino-américain et dans le domaine de notre choix : gastronomie, œnologie, développement durable, tourisme et handicap… Souhaitant m’investir dans la préservation de l’environnement en Colombie, moi j’ai choisi l’option développement durable.

Il y a des cours d’anglais et d’espagnol ainsi qu’une première approche du portugais aux premiers et troisièmes semestres. Les intervenants spécialistes de l’Amérique Latine transmettent leur passion à travers leurs expériences. Leurs cours sont dispensés en espagnol et leurs interventionsne manquent pas d’engagements. Ils déconstruisent nos idées reçues sur cette région du monde pour nous faire oublier l’idée de superficialité liée au tourisme. Ils nous guident dans la réalisation d’un mémoire de recherche sur un sujet et un lieu qui nous attire. En ce qui me concerne, je travaille en binôme sur la coexistence du tourisme et des peuples indigènes dans la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie.


Les stages

Les deux stages de longue durée ; 4 mois en M1, 6 mois en M2 ; à réaliser dans un pays d’Amérique du Sud de notre choix viennent compléter la formation. Une formation qui rime avec investissement et passion !


-------------------------------


A la rencontre de ceux qui en parlent le mieux !


- Portrait de Margaux, élève de M1, en stage au Mexique :

D’origine franco-espagnole, Margaux a toujours vécu en Espagne. Arrivée en France pour les études supérieures, elle a décidé de se spécialiser dans le tourisme en Amérique Latine. Très proche de la nature et attirée par le coté environnemental, elle a choisi la spécialité développement durable. Elle réalise actuellement son stage au Mexique, au sein d’une réserve naturelle.


Merida, Mexique

-------


- Témoignage de Line, élève de M1, en stage au Pérou :

« Quels sont les points forts de cette formation ?

La spécialisation sur le tourisme en Amérique Latine. Le fait que l’on soit une petite promo avec des intérêts et une passion commune pour l’Amérique Latine. Le fait d’avoir aussi 2 stages relativement longs à effectuer, dont un en Amérique Latine, ce qui permet de développer son réseau, ses compétences et expériences.


Quel pays as-tu choisi pour la réalisation de ton stage et pourquoi?

Le Pérou. À la base je dois avouer que j’avais une vision assez réduite, peut-être même stéréotypée du Pérou : lama, Machu Picchu, indigènes... Au final je découvre tout autre chose en vivant à Lima. Je suis très contente de pouvoir découvrir cette capitale et d'autres parties du Pérou, pays très riche sur le plan culturel, historique, naturel mais aussi gastronomique*.


Où réalises-tu ton stage et comment se déroule-t il ?

Je travaille chez "Tout Pérou", un réseau solidaire pour les voyageurs au Pérou. Mes collègues me disent qu’ils se considèrent comme « des facilitateurs de voyages » ou « l’ami qu’on n’a pas au Pérou et qui nous aide en cas de besoin ». On s’inscrit sur le forum pour faire bénéficier des idées d’itinéraires de chacun aux autres. L"équipe en place répond et propose de souscrire à un Pack Premium afin de bénéficier de réductions sur les transports, hôtels, nuits chez l’habitant, chauffeurs de confiance... C’est une façon de voyager de manière indépendante en créant son propre itinéraire mais en comptant sur l’aide de notre équipe pour gérer les éventuels services nécessaires. Tout Pérou" s’engage à pratiquer des prix « justes » pour les voyageurs et les locaux, sans prendre de commission au passage.


Quelles sont tes missions et tes premières impressions ?

Mon poste :

- Répondre aux mails des voyageurs et partenaires au quotidien.

- Se réunir avec les voyageurs lors d’un briefing

- Assurer le suivi des voyageurs avant et pendant le séjour.

- Effectuer les réservations nécessaires au séjour des voyageurs.

- Assurer l’agenda de la structure de manière hebdomadaire.

- Peut-être la gestion des réseaux sociaux

- Participer au développement stratégique de l’entreprise à travers la gestion de projets.

J’adore ce que je fais, j’adore le concept. Ce qui est plus compliqué, c’est qu’il faut être réactif et s’adapter rapidement afin de remplir des missions parfois complexes pour un stagiaire mais les locaux sont très accueillants et facilitent notre intégration. »


Trujillo, Pérou



------

-Clément Marie Dit Chirot, géographe spécialiste du Mexique

Quel est votre statut au sein de l’ESTHUA ?

Je suis géographe, spécialisé dans l’étude des dynamiques touristiques au Mexique et en Amérique latine. Au sein de l’Université d’Angers, j’enseigne à l’ESTHUA et j’effectue mes recherches au sein du laboratoire « Espaces et Sociétés » (ESO) parallèlement à mes fonctions au sein du programme régional Angers TourismLab où je suis en charge du développement de la recherche.


Pouvez-vous résumer votre parcours et votre spécialité ?

Mon intérêt pour l’Amérique latine remonte à mes études de géographie, faites à l’Université de Caen. Lors de ma première année de Master en 2006, j’ai pu passer une année d’échange à l’Université Autonome de Puebla, au Mexique, et j’ai développé un intérêt pour la question du tourisme. J’ai donc entrepris la réalisation de mon mémoire sur le développement de la station balnéaire de Huatulco, située dans le sud-ouest du pays, en m’intéressant plus spécifiquement aux conflits sociaux engendrés par le développement touristique.

J’avais d’abord pensé à me tourner vers les métiers du tourisme mais je me suis rendu compte que ce qui me correspondait davantage c’était la recherche. Je souhaitais avant tout comprendre la société mexicaine et les nombreux enjeux sociaux, économiques et politiques du développement du tourisme dans ce pays. Lors de ma 2eme année de Master2, j’ai effectué un second séjour au Mexique et, suite à l’obtention de mon diplôme, j’ai poursuivi ce travail dans le cadre de ma thèse. En 2014, j’ai été recruté à l’ESTHUA, la première faculté de tourisme en France, et j’y faisais mes débuts en tant que chargé de cours (Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche). A cette période, l’Université d’Angers entretenait déjà des liens forts avec de nombreux pays et cherchait à s’ouvrir vers l’Amérique latine, notamment à l’initiative du géographe Philippe Duhamel avec qui je co-anime aujourd’hui le Master « Monde latino-américain ». La mise en place de cette formation intervient par ailleurs, il me semble, à un moment où l’on assiste à un regain d’intérêt pour l’Amérique latine en France et chez de nombreux étudiants. On le voit sur le plan culturel, musical, mais aussi touristique, l’Amérique latine étant désormais régulièrement mise en avant.


Pour quelles raisons avez-vous choisi l'Amérique latine ?

Durant mes études, j’ai eu la chance d’avoir des cours très intéressants sur cette région du monde. De plus, dans les années 2000 on parlait beaucoup de l’Amérique latine qui vivait de grandes transformations sur le plan politique, avec notamment l’arrivée au pouvoir de gouvernements de gauche au Venezuela, au Brésil, en Bolivie ou encore en Equateur. Pour ma part je me suis d’abord passionné pour le Mexique, même si je souhaite désormais élargir le cadre de mes recherches, notamment sur le Cuba.


Quelle est le point fort de la formation ?

Il existe d’autres formations spécialisées sur le continent latino-américain en France, mais pas forcément en lien avec le secteur du tourisme. Or cette spécialisation thématique a d’autant plus de sens que le développement touristique de l’Amérique latine s’accélère depuis quelques années.


Que souhaitez-vous apporter aux étudiants du Master Tourisme Monde latino-américain?

L’objectif est de permettre aux étudiants d’acquérir une vision complexe du phénomène, un regard critique également. De ne pas se contenter d’une vision naïve du tourisme comme c’est parfois le cas, dans un sens ou dans l’autre d’ailleurs. Cela peut concerner aussi bien le manque de questionnement sur les enjeux du tourisme de masse que, dans le cas contraire, l’idéalisation excessive du tourisme dit « alternatif » qui connait aujourd’hui un développement rapide en Amérique latine. Il faut être bien conscient que l’Amérique latine est l’une des régions du Monde où les inégalités sociales sont les plus marquées. Un bon professionnel du tourisme doit donc avant tout avoir une bonne connaissance des sociétés dans lesquelles il travaille (langues, culture, histoire, politique…). Derrière le tourisme se cachent en effet des rapports sociaux complexes, des rapports de force politiques, des enjeux environnementaux, des héritages culturels. Il faut être conscient de tous ces enjeux. L’étude du tourisme en Amérique Latine passe par la compréhension des sociétés et de leur fonctionnement. Il ne s’agit pas uniquement de mettre en lumière des potentiels et des ressources. Un projet touristique qui ignorerait ces réalités a d’ailleurs peu de chance de fonctionner sur le long terme…






----> Portrait de Clément Marie Dit Chirot












---> Numéro de la revue Norois, dirigé par Clément Marie dit Chirot.



Infos pratiques

UFR ESTHUA ANGERS

7, allée François-Mitterrand, BP 40455

49004 Angers cedex 01 Tél : 02 44 68 81 00


*Le Pérou, élu pour la 5ème année consécutive « Meilleure Destination Gastronomique au Monde aux World Travel Awards" (WTA)

À propos

RDV LATINO est une plateforme multimédia, dédiée à l'Amérique latine. 

 

Join My Mailing List
  • Youtube
  • White Facebook Icon

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com