• RDV LATINO

Ma 1ère frontière terrestre en Amérique latine

S’il est rapide et simple de passer les frontières en Europe; en Amérique latine c’est une autre histoire; du moins par voie terrestre.


La frontière Argentine & Brésil en bus

1ère tentative = 1er conseil

BIEN S’INFORMER surtout si on est européen. Checker sur le site de l’ambassade du pays de sortie et d’entrée les documents à présenter. Pour ma part, je me suis fait recalée à la douane argentine car il me manquait la déclaration juridique; et en voulant la faire en ligne, pas d’accès wifi. Bref, j’ai activé mes données cellulaires du téléphone pour me connecter mais le temps de remplir le formulaire, le bus avec lequel nous étions est parti sans nous attendre.

Fin de l’histoire, nous sommes restés en Argentine sans passer la frontière et avons pu reprendre un bus en direction de notre hostel. Rien de bien grave.

2ème tentative c’est la bonne !

Terminale de Puerto Igauzu : en attendant le bus pour Foz Iguazu.


2ème conseil : ANTICIPER

De nombreux km de bouchons se forment aux abords des frontières : « Au retour de vacances, nous avons passés 4h dans la voiture avant de pouvoir passer la douane » détaille une argentine.

File de voitures aux abords de la douane brésilienne.


Anticiper est donc le maître mot car il vous faudra aussi passer les contrôles de l’immigration du pays de sortie et d’entrée. C’est à dire; descendre de votre moyen de locomotion, aller vous présenter au guichet, montrer vos documents, les faire valider pour pouvoir continuer plus loin.


Petit contre temps

Une fois passée la douane argentine pour sortir du pays, nous sommes remontés dans le bus, avons parcouru quelques km avant d’arriver à la douane brésilienne (pays d’entrée).

Sauf que cette fois-ci, notre chauffeur de bus nous a demandé de descendre avec toutes nos affaires pour passer l’immigration : « allez vous présenter à l’immigration et ensuite un autre bus passera vous prendre ! » a-t il dit en nous laissant en plan.

« Hijo de put… »! Nous avons fait le poireau une bonne heure et demi, sous 36 degrés et sans pouvoir acheter d’eau.

Ce temps d’attente nous aura au moins permis de faire sécher notre linge (trempé de la veille) en attendant un potentiel bus pour nous rendre à Foz de Iguazu, destination indiquée sur notre ticket.

Tout se passe bien sinon 😀🦥☀️restons cool, soyons zen et prenons le temps de vivre !


Le miracle (bus) arrive enfin ! Enfin, c’est c’est ce que l’on croyait, celui-ci va au Paraguay! Il nous faudra attendre encore un peu à la douane.

💡🌵🌴🌳‼️INFO BONUS ⁉‼️👁‍🗨

Passer la frontière aurait pu être plus facile si nous avions opté pour la traversée du

fleuve Iguazu en pirogue. « Deux, trois coups de pagaies et vous voilà au Brésil » nous informe une personne qui vit dans la jungle.

Plus rapide oui, mais totalement illégal. On a préféré avoir le coup de tampon sur notre passeport😊


38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout