• RDV LATINO

Ostende : la destination méconnue d'Argentine

En Europe, quand on pense à Ostende, on pense à la Belgique. Mais de l’autre côté de l’Atlantique en Amérique du sud, Ostende se réfère à une charmante station balnéaire de la côte argentine. Présentation.

Plage d'Ostende.


Pour découvrir Ostende côté argentine, il faut une bonne raison ou du temps car sa porte n’est pas à côté de la France. Déjà il faut se rendre en Argentine, donc prévoir une bonne dizaine d’heures d’avion de Paris à Buenos Aires. Puis, arrivé dans la capitale argentine, poursuivre la route jusqu’à Ostende, soit 4h en voiture ou 5h en bus. En ce qui me concerne, j’avais une bonne raison de m’y rendre, celle de rendre visite à la famille.


Petit point géographique

Ostende est une station touristique de la côte atlantique argentine appartenant au partido (arrondissement) de Pinamar. Elle se situe également dans la province Buenos Aires car par Buenos Aires, il faut distinguer la capitale de la république d’Argentine et la province de Buenos Aires (PBA), qui est d’ailleurs la plus grande et la plus peuplée du pays.


Plages à la flamande et histoire

En arrivant à Ostende, il y a cette impression de « déjà vu ». Un déjà vu à condition bien sûr de connaître Ostende, la ville balnéaire belge. Ici, c’est les longues plages de sable fin qui font sensation. Le tourisme, principalement national, vient y passer ses vacances ou poser ses valises pour profiter de ce cadre de vie « sauvage ».

Les marchands déambulent sur les longues plages sableuses.


Cabane présidentielle en bord de mer

Malgré les tempêtes de sable et les années passées, la cabane de l'ex président argentin Arturo Frondizi et de son épouse tient toujours debout. Elle peut s'observer depuis la grande plage d'Ostende.


Farniente : la journée type

A Ostende, il est courant de rouler en pickup. Un choix alimenté par le plaisir de conduire dans le sable. C’est d’ailleurs typique de se rendre à la plage, à bord de cet engin 4 roues et de se garer front de mer. Du coffre, se décharge tout l’équipement pour passer une journée tout confort : table de pique nique, chaises pliantes, glacières avec glaçons pour déguster un bon Fernet Branca et quelques bières, paravent et j’en passe !

Après une baignade saisissante et quelques heures de relax sur transat, l’heure du déjeuner approche rapidement. Enfin, par rapidement, il faut rappeler que le repas ne se prend généralement pas avant 14h30 dans le pays des gauchos.


Comme petit plaisir, le classique sandwich de milanesa commandé à la snackerie locale. Le luxe.


En guise de digestion, il y a le choix entre la traditionnelle balade en bord de mer, le jeu de raquettes ou la divine sieste à l’ombre. Si le coucher de soleil mérite le coup d’œil, il faudra bien choisir son jour car les fins de journées sur cette zone peuvent parfois s’avérer venteuses. Evénement qui oblige à replier illico presto tout le paquetage et à rebrousser chemin. Un moindre mal car peu importe l’endroit, il y a toujours un bon maté qui se préparera dans les parages.


Ostende : un cadre de vie idyllique en pleine nature

Qu’il fait bon se perdre à Ostende, entre ses forets de pins et multiples chemins de terre.

La ville esprit village se parcourt en voiture, à pieds ou encore en quad. Ici les habitations ont un esprit Davy Crockett.


Comme souvent en Argentine, les chiens sont libres d’errer dans les rues. Une belle liberté acquise par ces animaux qui pour la plupart sont pourtant domestiqués.




Des casques ? Pourquoi faire ! Dans la ville d'Ostende comme ailleurs en Argentine, la tolérance policière du "pas de casque" est de rigueur.




Un p'tit air à la française

Nombreuses rues d'Ostende portent le nom de localités françaises. On peut donc se promener à Niza (Nice), Biarritz, Metz ou encore sur l'avenue de Paris.



El Viejo Hotel (le vieil hôtel) : l'institution d'Ostende

Ostende sans El Viejo Hotel ne serait pas tout à fait Ostende. Il faut dire que l’histoire de cet hébergement a de l’importance. C’est ici que séjourna (entre autres) Antoine de Saint-Exupéry durant ses vacances ; sa chambre est d'ailleurs restée intacte.

Et pas besoin d’être client pour entrer dans l'établissement, pour ma part, j’y ai mis les pieds, prétextant la simple envie de curiosité. Visite.




La légende raconte que le hall d'entrée de l'hôtel fût recouvert plus d'une fois de sable, tellement les tempêtes de vent étaient fortes.




Quelques délices d'Ostende

Entre les tagliatelles al pesto maison, un flan recouvert de dulce de leche, des empanadas croustillantes ou quelques pizzas moelleuses et un poulet au citron façon Dani (beau-père), Ostende tient sa promesse de destination gastronomique.

A l'heure du petit-déjeuner, il n'est pas rare de tout poser sur la table pour se régaler sans préjugés. Parts de pizzas, empanadas, tartine de beurre & dulce de leche, alfajor (chocolat)...le tout accompagné du classique maté ou d'un bon café au lait mousseux. Le cholestérol en prend un coup, mais qu'importe pourvu qu'il y ait plaisir :p



C'est déjà l'heure de repartir...

C'est sur ces quelques images en famille que je referme cette parenthèse de joie. En espérant que ces instants partagés vous auront fait voyager et découvrir un autre visage de l'Argentine.


Claire CARISEY


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout